29/05/2005

Au grès du vent...

Mes yeux accrochent les images
Ephémères
Que m'offre l'horizon
Enfermé dans la coquille de métal
Que la double ligne de vie emmène
Ma plume hoquette
Au rythme cardiaque
Du va et vient

On entend le crépitement de la chaleur
Envahir la voiture 345
"Prefuse 73" rebondit sur mes tympans
Isolés par mes ouïères de plastique noir
Retour au bercail, la tête pleine d'étoiles
Le chant de mes deux nièces fées
Embrume encore mes pensées ...



15:20 Écrit par sIn | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... Y a rien à faire, je suis toujours aussi séduit par tes mots!
C'est de famille... ;o)

Écrit par : Oli | 29/05/2005

Et bien Moi aussi... Tes mots sonnent tjrs aussi beau...

Écrit par : Fléa... | 31/05/2005

Heeeppp !!!! Et salut donc à l'ex -petit marmot . Cela me permet donc aussi de découvrir un nouveau blog où la "plume" semble se frétiller de plaisir... A+

Écrit par : just-de-passage | 31/05/2005

Pause... J'adore ta façon de donner aux mots relief, musique et couleurs! Ca fait du bien un peu de profondeur! Continue, ca donne des ailes...

Écrit par : Kopi | 05/06/2005

Les commentaires sont fermés.