05/08/2004

Seul .

Je me retrouve seul... Le plaisir du silence...
Mon bon vieux taudis que j'ai laissé à l'abandon. Nettoyé, balayer, astiqué !!! Je profite de ces moments où je me retrouve avec moi-même. Aucune parole n'ouvre ma bouche, seul le poumon de mon ordinateur soupire à mon oreille, un murmure.
Cela fait quelques minutes que je regarde mon écran, le vide dans la tête. La pelote de pensées à du mal à se démèler. Tandis qu'un papillon de nuit, insouciant, danse devant les lettres que j'écris.
Mes voyages me manquent. La rencontre des gens que je fais dans chaque villes, et que je dépose ,derrière moi, comme les pierres du petit poucet. Ils me manquent... Ces gens que je n'ai plus vu de puis quelques semaines, quelques mois, quelques années.
Les petites graines d'amours que m'ont laissées les fées hier. Je tente de les attrapper, de les ouvrir et de boire la sève des souvenirs...
Souvent la culpabilité me ronge lorsque je m'évade dans les nuages de mes songes et que des gens que j'aime sont à mes côtés. L'impression que mon absence les affecte...Impression d'être égoïste. Pourtant...
 
Je continuerai à m'envoler...
 

23:41 Écrit par sIn | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Même problème je ne peux m'empêcher de rêvasser, même en plein milieu d'une conversation avec des amis, je souris ou je ris machinalement, pendant que mon esprit vagabonde dans une toute autre dimension.

Douce nuit, tu n'es pas seul, bizouxx

Écrit par : DonnieD | 06/08/2004

... A chaque halte dans une ville, une rencontre, c'est un peu de mon coeur qui s'en va...et ces envies, au rythme des saisons, de retrouver ces parcelles d'amour perdues au loin...

Écrit par : Ava Noor | 06/08/2004

Idem que DonnieD Quand la converation deviens ennuyeuse, faut que je parte dans mes délires ...

Écrit par : Nola | 06/08/2004

Encore moi juste pour dire que je trouve cette photo très belle, voilà c'est fait. A très vite...

Écrit par : DonnieD | 06/08/2004

Souvenirs, souvenirs... Même si je n'ai pas besoin de ça pour penser à toi tous les jours, cette lecture quotidienne me fait un bien fou: j'ai l'impression que les kms qui nous séparent ne sont qu'illusion et à chaque instant je m'attends à ce que tes vibrations me parcourent tout le corps et me fassent frissonner des pieds à la tête. J'avais horreur de ça, tu te souviens? Je ne savais pas à cette époque que ces moments magnétiques me manqueraient tant maintenant.
Je voulais te dire aussi que je trouve formidable ton texte sur la cigarette. Quel talent!

Écrit par : Carotte (plus si) fine | 06/08/2004

Les commentaires sont fermés.